Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Viens chez Daninoune
  • Viens chez Daninoune
  • : Viens !
  • Contact

  • VIENS chez Daninoune
  • Comme Woody Allen, je dis :
Mon seul regret dans la vie, c'est de ne pas être quelqu'un d'autre.
  • Comme Woody Allen, je dis : Mon seul regret dans la vie, c'est de ne pas être quelqu'un d'autre.

aide-blog

 

apparence-blog

commentaire-réponse

faire un lien

largeur du blog

lien-newsletter

signature-site-des-commentaires

titre-résumé

traducteur

transparence

 

 

curiosité

 

attab-hervé-écrivain

journal-régional

angélique-marquise-des-anges

jeu-gratuit

mike-brant

test-qi

 

 

feng-shui

 

dragon

phoenix

serpent

tigre

tortue

 

 

gif-animé

 

bonjour

e-book

prénom

jours de la semaine

séparateur

 

 

zodiaque

 

compatibilité-amoureuse 

balance

belier

cancer

capricorne

gémeaux

lion

poisson

sagittaire

scorpion

taureau

verseau

vierge

 

charade

3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 00:00

Il faut que je vous raconte…

Pour certains, vous savez, que j’ai été convoquée à l’hôpital récemment.

 

La semaine précédente, une secrétaire m’a appelé pour me signaler que le rendez-vous prévu depuis plus de 6 mois, était décalé à jeudi, celui qui vient de passer… Je lui réponds que ça me surprend, mais que je n’ai pas d’empêchement et que je m’y rendrai…Je vais revoir   mon bel Arnaud !(clic sur le lien pour mieux comprendre)...

 

Pour vous situer un peu la scène, j’étais chez mon fils ce jour-là pour l’anniversaire d’Emma. J’ai raccroché, mes tripes se sont tordues et je n’ai fait aucun commentaire. Je ne voulais pas gâcher le moment.

 

http://viens.over-blog.fr/article-raccrochez-c-est-une-erreur-85518635.html

La fête a pu continuer...

J’étais si euphorique d’avoir renoué avec mon fils Brice et sa compagne Annie ; on se voyait si peu, que les petites ne me reconnaissaient pas… Ouf, c’est du passé, je suis heureuse et soulagée d’avoir crevé l’abcès et la famille ainsi réunie dans l’amour, me donne à nouveau la force et la vivacité pour me projeter…. On n’a beau dire, il n’existe rien de plus beau que la famille quand elle est en amour !

 

Cependant, au fil des jours qui ont suivi, j’ai commencé à me demander les raisons de l’avancement de ce rendez-vous, d’autant que je venais de faire des analyses dont je n’avais pas encore les résultats… Auraient-ils constaté une avancée de mes " petits pois" sur les poumons  ... Le "crustacé" aurait-il repris vie ailleurs ou dans ses cachettes habituelles?

 

Je me suis un peu ouverte à ma fille Cindy et à Moyra à qui j’ai confié mes craintes… mais à quoi sert d’en parler si ça n’est de faire faire du souci aux personnes dans la confidence, et voilà qu’à nouveau je culpabilise. Toutefois, ça m’a fait du bien de mettre des mots sur mon angoisse et surtout de cracher ce qui me rongeait.

 

Le grand jour est arrivé… le VSL me récupère au bas de l’immeuble et me dépose à l’hôpital. Je me prends quelques minutes pour cloper et ensuite, mon courage et moi, nous rentrons.

A l’accueil,  où je tends mon courrier de rendez-vous, je pose une question idiote, mais je n’ai pas pu me retenir : -« savez-vous de quoi sera fait le rendez-vous… est-ce juste une consultation ?

Elle me répond : -"Je ne sais pas madame, patientez là et on vous appellera...."

 

http://viens.over-blog.fr/article-raccrochez-c-est-une-erreur-85518635.html

 

 

Heureusement que j'avais prévu de la lecture, car le rendez-vous prévu à 10 h15, s'est déroulé vers 12 h10....Finalement mon tour arrive et j’aperçois mon bel Arnaud, qui me fait signe, m’appelle et me fait rentrer. Alors, qu’est-ce qui vous amène ? Ce sont texto, les premiers mots qu’il m’a lancé.

 

Bêhèè...tement, je lui ai répondu, je vous retourne la question, il sourit et la conversation, la vraie, s’engage. Quand il comprend que cette consultation est une erreur de planning, il s’enquiert de ma santé, me re-recommande d’arrêter de fumer,  me re-prescrit le produit de protection pour ma gorge, et m’envoie reprendre un rendez-vous, utile et normal celui-ci, pour le mois d’avril : scanner et consultation.

 

Voilà, encore une fois de plus, une histoire banale, mais qui creuse (très peu, mais quand même), le fameux trou de la Sécurité Sociale….et qui montre à quel point, nous les individus sommes des numéros pour ne pas dire rien…. J’ai passé 10 jours à me faire un sang d’encre (mon diabète en a pris un coup), pour rien, c’était une erreur… raccrochez !

 

Emma n'a pas résisté au petit short en cuir noir que mamie lui a offert ; elle l'a enfilé de suite! 

http://viens.over-blog.fr/article-raccrochez-c-est-une-erreur-85518635.html

Repost 0
Published by VIENS chez Daninoune - dans cancer
commenter cet article
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 01:00

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/27//101027070315997427004109.png

 

Bonjour les ami(e)s !

 

Me voici de retour parmi vous et pour longtemps maintenant... Ah vous l'avez voulu ? ! ...  et bien je suis là, et je ne me laisserais pas oublier (lol)

 

Que je vous raconte mon épopée...


Ce jour, et ce matin, dont j'ai déjà oublié la date, arrivait à pas de géant. Je sentais monter en moi, quelque chose d'indéfinissable. Je n'avais pas peur, ou plutout, je n'avais plus peur.

Mon seul but était que ce rendez-vous soit passé...

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/27//101027070942997427004159.gif

J'avais prévenu l'entreprise VSL (véhicule sanitaire léger), que j'aurai une accompagnatrice ; en l'occurence ma fille Cindy (ma grande) qui tout autant que moi, était dans cet état bizarre....

Peuchèrre, il  lui a fallut partir de bonne heure, à cause des horaires de bus, pour arriver chez moi à temps, 7 h45, pour grimper dans le véhicule.

Mais quel réconfort de la savoir avec moi, car nous sommes trés symbio toutes les deux.  En plus, c'est de nouveau le petit Stef qui nous conduit, et  ... mine de rien, l'entourage ambiant est efficace en cas de stress...

Tiens, on s'aperçoit vite, que les pénuries de carburants sont déjà loin ; il y a du monde sur la route, mais nous arrivons à bon port et à l'heure.

 

Avant de franchir le sas de  l'hosto, d'un commun accord, nous sortons en coeur notre clope que nous savourons, malgré le froid de ce vent glacial qui sévit depuis quelques jours.

 

Mais il ne fait vraiment pas chaud dehors, alors, on écrase, toujours en coeur,  notre compagne des durs moments, et on rentre faire les étiquettes. On franchit vite la porte du service maladies respiratoires...et ...un monsieur, visiblement stressé, lui aussi, nous dit :

-"y a personne..." Je lui répond qu'ils ne vont pas tarder et comme si j'étais chez moi, je me permet d'aller  "jeter un oeil" derrière, puis deux, mais toujours personne, alors je reviens dans la salle d'attente. Quelques minutes suffisent et on entend des bruits de pas, les secrétaires et infirmières arrivent...

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/27//101027071543997427004228.gif

Nous attendons notre tour, et puis :

-"Bonjour!"... On se reconnaît, on se sourit, on papote, mais c'est pas tout, ça, on re-attend une bonne demi-heure, il doit avoir du boulot mon charmant toubib..."Arnaud" de son prénom...

 

Un pas sur et élégant raisonne dans le couloir et j'entends :

-"Mme "Viens cz daninoune" de sa voix chaleureuse... c'est lui, il est là, il sait, il va me dire... mais non!

 

Il est au téléphone et me fait signe de rentrer avec Cindy ;  l'interne nous suit et allume le fameux ordinateur, et nous attendons qu'il en ait terminé avec son portable.

Finalement, il réussit à se libérer, le sourire aux lèvres, nous dit bonjour et :

-"On va découvrir les résultats ensemble, mais je ne suis pas inquiet!"

Ma foi, les bras m'en tombent, il n'est pas inquiet, j'ai du faire une drôle de tête, car il sourit et se plonge sur mes résultats. Ca c'est un mec optimiste (lol).

 

-"Et bien, voilà ! Comme je le pensais, c'est du tabagisme, vos poumons sont remplis de nicotine, et autres saletés..."

-Mais, et les cancers ? Ça veut dire qu'il n'y en a pas?"

-"OUI !"  ...

... Je fond littéralement, je regarde ma fille qui sourit plein ses yeux, il continue de me parler, mais je n'écoute déjà plus rien... je suis déjà ailleurs, je pense à vous tous, à toutes les personnes qui se sont ralliées à ma cause, et je reste sans réaction possible ; je n'ai pas encore tout reçu. Mais une chose est sure, je n'aurai plus la peur de ne pas me réveiller le matin.

Un jour, quelqu'un m'a demandé :

-"qu'est-ce que tu ne voudrais jamais manquer ?"

Je lui ai répondu : "de me reveiller le matin..."!  ... Tout un symbole...

Je repasserai un nouveau scanner dans 6 mois pour vérification... Wahou!!! ... Banzaï !!!!

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/27//101027071543997427004228.gif

Avant de partir, on nous fait rencontrer une tabacologue, qui me donne un questionnaire à remplir, et m'explique que ça tache est de m'aider à arrêter de fumer, car c'est maintenant urgent et vital.

-"Mais, ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous demander d'arrêter tout de suite ! ... Ah bon, j'ai cru... Comme ça sonne doux à mon oreille...

 

Elle me prend des rendez-vous, un avec un psy, l'autre avec un médecin tabacologue qui organise des réunion et des rendez-vous plus personnels, comme celui qu'elle me prend..

Je languie de sortir et... de ne plus fumer... mais d'un commun accord, ma fille et moi, passons le sas, le sourire au coeur, et nous en accordons "une petite dernière" (lol).

 

Le VSL vient nous chercher, et voilà un nouveau traquenard, nous partons directement à "Vic la Gardiole", où nos amis Ellie et Babeth nous attendent, ainsi que quelques autres amis que nous verrons tout au long de la journée, car même à Vic, on attendait mes résultats !

 

En plus aujourd'hui, c'est les 11 ans de ma petite fille Yness, que nous fêterons samedi en famille, mais quel bonheur d'être auprés d'elle et guérie en ce jour. Les enfants avaient accroché des ballons de toutes les couleurs autour de la cour, c'etait génial !

Tout le monde fait des bonds, et on attaque rapidement le fameux "truitage"  et au champagne, s'il vous plait... qui s'ensuit par un repas astronomique comme d'hab, et un temps de sieste générale aprés,  pour tout le monde, car les émotions, ça épuise.

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/27//101027070942997427004159.gif

Que vous dire de plus que le simple mot  MERCI ?!

Merci pour tous les cierges que vous avez déposé et à la Bonne mère, pour les marseillais, et au pays niçan pour Pat...

Merci pour les milliers de prières, que j'entendais presque tant votre présence me soutenait...

Merci pour tous les coup de fils, tous les messages que je relisais plusieurs fois....

Et MERCI à tous ceux qui autour de moi, tremblaient, me secouaient ou simplement me disaient, je suis là....

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/09//101009121547997426892532.gif

Je suis encore sous le coup de l'émotion, et il m'est trés difficile de revenir sur terre, d'où je m'étais volontairement éloigné mentalement depuis un moment ; mais je n'ai aucun doute quand à mon retour trés prochainement sur notre si jolie planète...

Repost 0
Published by VIENS cz Daninoune - dans cancer
commenter cet article
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 00:00

Et bien voilà, nous y somme presque... au bout !

 

Hier, le charmant jeune docteur, aux longs cils, s'est penché sur moi, mais pas autant que je l'aurai préféré, puisqu'en fait, il plongeait dans ma gorge... (soupir...)

 

On m'a fait une "fibroscopie bronchique, avec prélèvements"

Alors pour "ceusses" qui ne connaissent pas (et j'en faisais partie jusqu'à hier matin), voilà en quoi cela consiste.

http://viens.over-blog.fr

Matériel et technique

Le fibroscope, tube souple de moins de 5 mm de diamètre, est un système optique en fibre de verre avec une petite caméra vidéo que l’on descend dans l’arbre trachéo-bronchique en passant par le nez ou par la bouche. Le fibroscope va explorer systématiquement les bronches d’un poumon, puis de l’autre. Il est aussi muni d’une lumière blanche pour éclairer le réseau bronchique et de nouvelles technologies utilisent une lumière bleue qui permet de voir les bronches en fluorescence et ainsi détecter certaines lésions invisibles en lumière blanche.

Un autre petit tube, peut être intégré dans le fibroscope pour réaliser différents gestes tels que des aspirations de sécrétions, des écouvillonnages (brossage de la paroi bronchique) et des biopsies (prélèvement d’un fragment de la paroi bronchique) grâce à une petite pince .Ces prélèvements seront secondairement analysés en laboratoire. On peut aussi y introduire des outils dans le but d’une action thérapeutique locale permettant de détruire certains types de lésions.  

Il m'a fait 4 biopsies (à mon souvenir) que j'ai vu en direct sur l'écran à côté....et aussi un peu senti malgrés le gel anesthésiant....


Déroulement de l’examen

Une pulvérisation d’un anesthésique local est réalisée dans le nez, la bouche, la gorge et les bronches (toujours en principe, et oui), car moi, il m'a donné une grosse cueillère à soupe remplie d'un gel visqueux d'une couleur indéterminée, et qui lorsque je l'ai avalé, m'a fait remonter toutes mes tripes.... mais bon, finalement, c'est re-descendu.. Puis, mon charmant petit docteur, m'a demandé : la bourse ou la vie ?.... mais non! ... il m'a demandé, le nez ou la bouche :

 

-"si vous me touchez le nez, je vous frappe!!"  Elle est directe parfois  la daninoune....

 

Lorsque j'étais toute petite, 22 mois, c'était en 1959,  j'ai été touchée par le virus de la polio, et mes parents désespérés m'ont amené à Monaco, voir un médecin, qui soit-disant guérssaut avec de grandes aiguilles dans le nez.... il en est même venu à me frapper, je n'avais pas encore 2 ans.... et mes parents en désespoir de cause, m'ont ramené à la maison....Depuis, celui qui me touche le nez, joue avec sa vie...

 

Bon revenons à notre examen....

Il permet de supprimer la toux et la gêne douloureuse provoquée par le passage du tube. L’examen dure entre 10 et 15 minutes. Une certaine gêne pour respirer peut apparaître lors du passage du tube au niveau des cordes vocales, nécessitant d’être détendu et de respirer calmement.

 

Figurez-vous qu'ils m'ont tous félicité pour avoir été une malade exemplaire (je me demande bien ce que font les autres ?), car aujourd'hui, je suis courbaturée de partout et je me souviens m'être défendu et que j'ai peut-être mis des gnons.... C'est la deuxième fois que ça m'arrive, de ne plus pouvoir respirer.

 

La première fois, j'ai fais un malaise et je suis tombée raide face contre terre.... fracture du nez et un bon moment sans pouvoir respirer, mais j'étais tellement sonnée, que je me rappelle avoir pensé, tiens je suis en train de mourir... mais l'air est revenu.

Et puis, la seconde fois, c'était hier, et un vent de panique a soufflé dans ma tête et je me suis défendu à corps perdu..... (Mike Brant)....

A l’inverse, les prélèvements réalisés sont complètement indolores ? Je les aie pourant bien sentis et vu la pince qui me les arrachait....

 

Le patient doit être strictement à jeun 2 heures avant et après l’examen. De même, il est fortement déconseillé de fumer 24 à 48 heures avant l’examen (sans commentaire, s'il vou plait)...


En cas de fibroscopie bronchique à visée thérapeutique, une anesthésie générale est systématiquement requise et nécessite une période de jeûne plus longue avant l’examen et une surveillance médicale en salle de réveil.

 

Indications

Cet examen est indispensable au diagnostic de cancer broncho-pulmonaire grâce à l’analyse des biopsies réalisées. Il est d’une grande utilité dans le diagnostic de maladies infectieuses telles que la tuberculose (je sais que je n'ai pas la tuberculose, puisqu'ils m'ont déjà fait les examens) et certaines infections pulmonaires graves en réanimation.

C’est l’examen de choix en cas de saignement de l’arbre trachéo-bronchique permettant parfois un geste thérapeutique local.

En pédiatrie, il est indispensable lors de l’inhalation d’un corps étranger (la cacahuète avalée de travers). Grâce aux aspirations, il est utile dans le diagnostic de maladies telles que la sarcoïdose. C’est également un examen important en cas d’inhalation de fumées d’incendie.

 

Complications

Les accidents graves postérieurs ou lors de cet examen sont exceptionnels. Le risque infectieux est exclu par les procédures de décontamination de l’appareil. Parfois, une réaction brève caractérisée par de la fièvre, une toux et quelques crachats sanguinolents peuvent se voir.

Biens sur, j'ai la trachée en feu depuis hier, mais....

Alors, en résumé, il a été gentils et m'a proposé de revenir le voir Mardi matin à 9 h00 pour les résultats....

Je sais déjà (en pricnipe) que mes cordes vocales sont intactes, et que c'est en dessous que ça se passe le problème à résoudre....

En plus des prélèvements, Il a aussi envoyé un liquide dans mes poumons pour faire tremper les "nodules", qu'il a aussitôt aspiré, et c'est ce produit-là qui va servir aux biopsies, puisque c'était trop petit pour passer....

 

Voilà, j'espère vous avoir rassuré un peu sur mon sort, et reste plus qu'à attendre les résultats de Mardi matin....

http://viens.over-blog.fr

Merci encore, car je me délecte de vos petits mots,  de tous vos bisous, calins, etc.... ça fait chaud au coeur.

Et pour répondre à Méline, mon entourage immédiat est trés présents, mais par téléphone, puisque personne ne peut me suivre pour cause de trop de petits-enfants, et puis même si je ne fais qu' 1,55m, je suis une grande fille (lol)

 

A l'instant où je fais paraitre l'article, il n'y a toujours rien de nouveau au niveau du partenariat, nous en sommes toujours au 10 octobre ; c'est un peu fort ça aussi !

Repost 0
Published by VIENS cz Daninoune - dans cancer
commenter cet article
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 00:00

Bonjour les Zamis  !  et MERCI  1 000 000 de fois / puissance ... au moins 1000 000 ... 

 

J'ai fait paraitre l'article précédent, avec un peu de culpabilité, car je me disais que tout le monde n'a pas besoin d'entendre mes aventures ...que vous êtes nombreu(ses)x à connaître des moments terribles comme celui-là,  mais vous me connaissez maintenant et  vous savez que je ne sais rien vous cacher....http://viens.over-blog.fr

 

 

Que ce soit rigolos et par conséquent bon, comme pour

"Mon JoJo"  dernièrement, dont je vous ai raconté les exploits,

mais aussi pour les moments moins ludiques,  comme celui que je traverse en ce moment, je vous dis tout..

 

J'ai un fort besoin de vous faire partager tout ça et surtout j'apprécie vos présences et vos commentaires qui m'ont aussi humecté les "zoëils" et fait trembler mes doigts sur le clavier. 

J'ai pas l'air comme ça, mais je suis trés émotive, même si ça ne se voit pas du premier coup (lol) 

 

je viens donc vous faire partager cette journée du 8 octobre tant attendue, par nous tous.

 

Et mon ange continue de me porter, vous allez voir...

http://viens.over-blog.fr

 

Je suppose que ... vous devinez de suite,  que si je reviens aussi vite, c'est que c'est moins pire que prévu (lol)!

Alors, je vous raconte sans plus attendre...

 

Le VSL (Véhicule Sanitaire Léger) est venu me prendre devant la maison, mais non sans effort...

Déjà de bon matin,  comme chaque fois que j'essaie d'être sérieuse, un premier gag !


Le chauffeur, que je connais depuis ses débuts dans l'entreprise, lui  ne connaissait pas ma nouvelle adresse ...  Je l'entends arriver, mais ne le voit pas....En fait, il patientait devant un autre numéro 4, de la même rue, juste en face de chez moi ... Son GPS l'y avait déposé (lol).

 

Seulement, il est derrière la maison du responsable HLM, en bord de route, et je ne le voit pas.  Le moteur continue de tourner un bon moment, mon instinct me dit, Aïe, ya un problème.

 Bref, ne me voyant pas arriver, il repart, et j'assiste impuissante à la scène,  de mon balcon où je m'étais planté avec la lumière derrière, car il faisait encore trés nuit... Et la Daninoune lui fait des grands signes de bras et ne pouvant crier étant donner l'heure matinale... j'allais pleurer http://viens.over-blog.frquand... j'entends mon portable enfermé dans le sac ...  vite je le sors et c'est lui qui me demande où je suis  ... Ouf!!!


Je lui explique que je l'ai vu s'éloigner, et que lorsqu'il m'attendait, il était en face de chez moi, mais de l'autre coté de la rue.... Ok me dit-il, je fais demi-tour ok.

 

Donc je reste sur mon balcon à attendre mon "non-Roméo"  et dés que je l'aperçois, je lui refais de grands gestes qu'il voit, cette fois-ci,  et le véhicule arrive au pied de l'immeuble.

Grâce à lui, je sais que nous sommes "deux 4",  dans la même rue, mais la villa en face, doit avoir une autre entrée sur une autre rue.... Alors que mon HLM, n'a pas "les mêmes valeurs"  ...  bref.

 

Heureusement qu'il a eut l'idée de m'appeler sur le portable, sinon, c'était une journée perdue....

A toute chose malheur est bon, puisque J'ai encore appris , et en plus de bonne heure...

Ca présage une journée instructive et surtout intéressante...

 

Ils sont maintenant une vingtaine de chauffeurs dans l'entreprise,  qui fait VSL, Ambulance et taxi  et comme ils ne me trimbalent plus autant qu'à une certaine époque,  mon Stéph,  c'est le nom de mon non-roméo, ne connaissait pas encore ma nouvelle adresse ...

 

 Sur le trajet,  il me raconte que il avait déjà mal commencé la journée...

Et moi..

-" ? "

-"Oui une dame avait pris rendez vous pour 5 heures, mais elle n'avait pas préciser que c'était 17 heures"... (lol)... Peuchère! Mais les émotions ne s'arrêtent pas là, car ... presque arrivés,   j'entends des pneus crisser derrière, et mon chauffeur qui change de direction et refait le tour du rond-point...

Et bien figurez-vous qu'Il nous a probablement sauvé la vie. Merci Stéf!

 

Un mec, par derrière a essayé de doubler le VSL par la droite, et si Stéf n'avait pas eu ce réflexe, je crois que mes cancers, n'auraient plus eut d'avenir (mdr) ..  Oui rire jaune,  je vous l'accorde,  mais quand même...

 

Enfin, nous arrivons, il veut m'accompagner aux étiquettes, je le rassure en lui rappelant que je suis presque chez moi, dans cet hosto et qu'il peut vaquer... Depuis le temps, c'est ma résidence secondaire...

 

Je retrouve donc tous mes grands couloirs, ces allées interminables, puis mes ascenseurs (tien celui du milieu est encore en panne). Je prends le premier  et j'arrive dans le service "hospitalisation de jour"

 

Une infirmière que je ne connais pas encore m'accueille, petite jeunette pleine d'entrain et me dit :

-"Oh, vous savez, vous avez le temps, LE RENDEZ-VOUS  a été reculé à 13 H30 ...

Je suis à jeun, je pars de chez moi aux aurores et tout ça  pour rien?... Oui, je suis désolée, nous n'avons pas pu vous prévenir... et en plus ça se fera dans l'hôpital d'à coté, à ADV.

 

Je n'en reviens pas, je suis partie aux aurores à 6 h30, à jeun et j'arrive pour me recoucher dans un hôpital où en plus je ne passerai pas l'examen ? 

Des fois, faut pas chercher d'où vient le fameux trou de la Sécu, hein?

 

Mais restons positif, c'est pas grave et la seule chose qui le sera, se sont les résultats d'examens ou du moins de  l'examen, car entre-temps, ils ont changé leur fusil d'épaule, et ne me feront subir qu'un scanner .... Et d'ailleurs,  là, je comprend trés vite que je n'aurai pas les résultats avant le 19 octobre, date qu'ils ont fixé à mon insu, pour la consultation du pneumologue qui interprétera les clichés.

http://viens.over-blog.fr

 

Bon, je reprends mon souffle et "mon sourire légendaire". Elle me montre ma chambre et finalement, je vais pouvoir rattraper ma nuit blanche, mais avant ça, je vais fumer un clop !

Elle sourit et me dit, prenez votre temps!

Je lui répond que vu ma condition, je ne suis plus du tout rapide et ce depuis longtemps et elle pouffe avec moi!

 

Je prépare "viteuf"  mon lit, je tape sur l'oreiller,  j'allume la télé qui dans ce service est gratuite (génial) et je repars vite dans les méandres de mon hôpital préféré....  passe le sas d'entrée  ...

Oh, comme elle est bonne celle-là !!!

Non ne tempêtez pas, s'il vous plait !  J'ai probablement un cancer du poumon, et je fume ... Dans les moments de stress, il y a des choses qui sont irremplaçables et cette clope là, dans l'instant, est ma meilleure amie.

http://viens.over-blog.fr

D'autres se gaveraient de bonbons ou biscuits,  se blottiraient contre la poitrine de leur amour, ou autre chose, mais n'oublions pas que je suis diabétique et que mon plus grand ennemi, c'est le sucre ! ... Et surtout, que je n'ai plus de chéri... Il est parti à tout jamais...

http://viens.over-blog.fr

 

Vous savez, c'est facile de jouer la forte comme je le fais,  mais sans ces interdits franchis, je crois que je disjoncterais... Ce doit être mon live motiv... M'enfin...

http://viens.over-blog.frBon, je tire ...  je tire et jusqu'au bout, puis ça sert à rien de faire durer plus longtemps, puisque de toute façon, je ne peux plus reculer et je reprends le même chemin à l'inverse.

.... Il est beau ce sas,  elle est belle cette allée ... Oh mes petits ascenseurs ...  et toujours en panne celui du milieu, bref, j'arrive vite chez mon chez moi du moment. 

Je signale à l'infirmière que je suis revenue, elle me fait ok de la tête, puis vient à toute vitesse vers moi et m'informe qu'elle va venir me faire la Prise de sang inratable dans un service comme celui-là.

Bien  sur le dextro est à 3,88 à jeun, c'est pas terrible, mais le stress a bon dos, et je lui avoue que la vielle au soir,  prise de panique face au risque matinal de l'hypoglycémie, j'ai dévoré tout ce que j'ai pu trouver... et j'ai ainsi éliminé tout risque (lol)

 

Du coup, comme elle m'a coupé l'envie de dormir,  vous le devinez,  je redescend fumer un autre clop! ...

Trop bon, mais je commence à accuser la fatigue et je remonte vite vers mon lit, et là hop ...  l'infirmière me rattrape, ne vous éloignez pas, l'interne va venir vous voir... Ok ...

 

Une autre infirmière que je reconnais, prend son quart et arrive en me faisant un grand sourire, bien sur, une ancienne du service qui vient me taper la bises, et papauti ... et papauta...Y avait longtemps qu'on ne s'était pas vu...

-" Et ta tante Mercédes?"  me dit-elle...

Oui ma tante, la soeur de ma mère,  à travaillé dans le service, mais depuis elle a pris sa retraite... Mais que je vous explique, ma tante s'appelle Dolores, et je la corrige donc en pouffant de rire...

-"C'est Dolores, pas Mercédes !!!..."et c'est communicatif, nous voilà toutes les trois avec la jeunette qui n'a rien perdu de la conversation, à rigoler dans le couloir... ça fait pas sérieux, et une foi mangé ce bon steak  (rire=steak),  je file profiter du temps qu'il me reste pour essayer de pioncer.... Je m'endors sans demander mon reste et en toute quiétude.

http://viens.over-blog.fr 

Mais c'était trop beau, l'interne arrive...

J'engage la conversation, alors dites-moi!

Heu... oui, mes cancers, oui non, peut-être...

 

Je vous résume :

Celui du sein, stable depuis 2007 , celui qu'on m'a enlevé, (soi-disant) en 2006 ...  La chose, je ne l'ai pas encore analyser, mais je trouve ça suspect... Mais comme je tourne tout au positif, je m'exclame :

-"Voilà une nouvelle qu'elle est bonne, ... mais et le foi?"

Elle me raconte une histoire de fils électriques qui ont formé un amas et que comme les deux autres,  déjà là depuis un moment, cet "angiome"  là n'est pas inquiétant...pour l'instant..

 

Et donc, si cet angiome là n'est pas important ... et celui du poumon?

Là, je ne peux pas me prononcer, nous en saurons plus aprés le scanner... oui, bon, j'aurai du deviner (lol).

J'essaie bien sur de lui poser quelques questions supplémentaires, mais ça n'est qu'une interne, et elle ne peut rien me répondre de plus que ce qu'elle a dans son dossier...  Elle allait s'éloigner quand in extremis, je me souviens et Je lui raconte mes problème de gorge et de voix.  Elle m'ausculte, et me conseille de contacter rapidement on ORL au vu de mes antécédents. Ok, bien reçu... Ca sent mauvais ça aussi.


Du coup, elle s'en va et je n'ai plus sommeil, alors, devinez-quoi?

Oui, j'y suis retournée ;  je suis un peu crevée de ces aller-retours, mais la motivation fait faire des miracles...

 

Viens midi, et l'on m'invite à me rendre à la salle restaurant-cusine. C'est une pièce avec plusieurs plaques de cuisson, où ils font des cours de cuisine pour les personne obèses et les diabétiques...bref, pour tous ceux qui ont des problèmes alimentaires.

Aujourd'hui, pas de leçon, donc on nous sert l'éternel plateau conditionnement plastique.  On se retrouve une tablée très hétéroclite, un petit jeune, une mémé grincheuse, un pépé qui vient de perdre 42 kg, et une autre dame atteinte de gigantisme et qui me donne le nom de la maladie (que j'oublie aussitôt).

Inutile de vous dire que j'ai plutôt boudé mon plateau ... j'ai engagé la conversation, car nous étons tous le nez plongé vers le plateau, et moi, j'ai besoin de m'exprimer (et oui,  même là).

Finalement, on se dit à la prochaine, et je retourne dans ma chambre attendre le brancardier qui doit m'amener à l'autre hôpital...

Rendez-vous à 13 h30, et il vient me chercher à 13 h20... inutile de vous dire qu'on a pas trainer et aussitôt déposée devant la porte du scanner, un charmant jeune homme 'un gamin oui, je vous a i entendu lol),  m'invite à rentrer et à quitter mon soutien gorge ... Quelle intimité et comme il y va .... 

 

Le scanner, je pense que vous savez tous ce que c'est, donc pas grrand chose à raconter :

-"Gonflez les poumons ... bloquez la respiration ... respirez..., plusieurs fois.

C'est toujours pareil et ça dure tout au plus 10 mn...  Et maintenant, ils sont deux qui  viennent m'aider à m'extirper de la table, hyper gentils et un peu trop condescendants à mon goût, mais... . Ça fait  quand même du bien quand on rencontre du personnel aussi gentils. J'essaie de parlementer au sujet des résultats ... vous savez madame, jamais par téléphone, et pas de suite, seulement lors du  RV du 19 octobre (consultation pneumologue).

J'insiste quand même un peu...je connais les codes de leurs langages ...

-"Donnez moi au moins le nom du médecin..."

et il me donne un numéro de téléphone oralement  (surtout pas par écrit... pas de trace) que je retiens facilement.

 

Ça c'est une réminiscence de ma vie professionnelle de standardiste. J'ai une mémoire de Dory, mais les numéros de téléphone, je les garde en mémoire, un certain temps .

 

Donc, je ressort avec ce précieux sésame, que je transmettrai dés mon retour à la maison, par émail à MON DOCTEUR MAMOUR,  hein copine? (elle se reconnaîtra).

 

Je vais don, puisque j'ai le privilège de pouvoir dialoguer, par émail, lui demander d'aller prendre les résultats au plus vite pour que je ne sois pas obligée d'attendre jusqu'au 19... Espérons qu'il va pouvoir les obtenir...

 

Et  en allumant ma Cl..., j'appelle mon VSL, La secrétaire m'informe qu' ils sont  un peu "coincés"... Et du coup, je vois arriver ma voiture préférée ... l'ambulance.  Le chauffeur, un autre que je connais aussi trés bien, se précipite pour m'aider à monter les marches, car c'est haut ces engins là ; mais alors, quel confort...  On est haut, c'est souple, presque comme sur un bateau (..le mal de mer en moins...)

Par contre avant d'arriver, ils ont organisé une pause relais, et figurez-vous que je suis accueillie,  au sortir de l'ambulance,  par mon pote, le patron et son taxi flambant neuf...  C'est génial, car il y avait un moment qu'on ne s'était pas vus... (Il s'est beaucoup occupé de Denis aussi, avant ... ( et nous avons papauté  à plaisir!

Voilà, je suis revenue à la maison, et je me précipite sur l'ordi avant toute chose,  pour voir si vous avez lu mon article et là... Châleur... plaisir... émotion, MERCI !

Et je sais maintenant que nous mènerons le combat ensemble ...

http://viens.over-blog.fr

Repost 0
Published by VIENS cz Daninoune - dans cancer
commenter cet article
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 00:00

 

http://viens.over-blog.fr

Je viens de réaliser que nombre d'entre-vous, compatissent à ce que  je suis en train de vivre, mais ne connaissent pas les épreuves que j'ai déjà traversé ... et que je racontais, à l'époque, sur le regretté "Doctissimo"..

L'image, ci-contre était mon avatar ...

 

Alors, le temps d'aller voir tous mes zamis de l'hosto,  voici le récit de mes débuts avec mon pote, le crabe....


Je vous informe, donc ... qu'à l'heure où vous lisez cet article ...

je suis repartie faire les fameux examens, programmés lors de ma précédente hospitalisation


http://viens.over-blog.fr

Année 2004-2005

 Aujourd'hui, j'ai décidé de vous parler de mon cancer, de mon "crabe",  de ce mal qui me ronge.


Fin novembre 2004, à la suite d'une hospitalisation due à une anorexie qui s'éternisait, (j'ai perdu 8 kg en 1 mois, et comme je suis diabétique insulinodépendant, il fallait faire quelque chose), on m'a trouvé 2 grosses boules dans le sein gauche. Et d'ailleurs, j'ai appris récemment qu'en fait, il y en avait 3 et que j'en avais déjà une autre dans le sein droit....qu'ils ne m'ont pas dévoillé à ce moment là...

En fait, l'anorexie, c'était mon corps qui criait : 

-"Help ...  Il y a un intrus !

Alors comme j'étais sur place, (et entre les mains de mon fameux professeur Eric Renard, qui me suit pour le diabète depuis le début) , j'ai subi tous les examens nécessaires ou pas ... et à la vitesse grand V, s'il vous plait !

Il y en avait beaucoup et l'on m'a ballottée dans tous les services, sans drame, ni compassion. Je ne me souviens même plus de ce qu'on m'a fait : ,j'étais déjà dans un état second... J'ai un peu quitté mon corps pour mieux le supporter (lol)! 


Bref, au bout de quelques jours, on me renvoi chez moi avec un rendez-vous le  :

20 janvier 2005 pour opérer... http://viens.over-blog.fr

Je tente quelques questions :

-"quel  style d'opération ?" ... Tout dépendra de ce que l'on trouvera ... -"Ah oui, et..."


... Et je découvre l'autre côté du miroir, celui du chuuuttt.. tu verras bien, ne dit rien, n'oblige pas les médecins à te fuir, caches-toi et si tu veux t'en sortir, il n'y a que toi pour y parvenir...


... et souris si tu peux! (mdr)

http://viens.over-blog.fr

 

 

 

Noël est arrivé presque par surprise, tellement j'étais ailleurs déjà, ...

et devinez quoi... ?


... Et bien Denis m'offre la bague de fiançailles et me demande en mariage...


A ce moment là, j'aurai du être la femme la plus heureuse du monde, car l'homme que j'aime depuis déjà plus de 25 ans est là et à genoux, dépose dans mes mains l'écrin ...  mais ... il y a toujours un mais, dans ma vie ... je lui aie gentillement demandé de bien vouloir attendre pour ma réponse, que je sois sortie de ce traquenard... Et j'en ai même ressenti la colère. monter en moi ... Il voulait m'épouser avant que je meurs...

Aujourd'hui, avec le recul, j'avoue que je regrette, car au moins j'aurai gardé une trace administrative de son passage dans ma vie... (mais ça c'est encore une autre histoire) .. pfftt!


Le jour de l'an aussi est passé, mais le vingt (pas nouveau), lui est arrivé.

L’opération a duré plus que prévue parce qu'après analyses,  la contamination avait commencé et il a fallut m'enlever toute la chaîne ganglionnaire du bras gauche , puisque le "ganglion sentinelle"  était touché (et bin bien sur...). On fait les choses, où on ne les fait pas, n'est-ce pas?


En attendant, je n'avais, alors, pas pris conscience, que pour un diabétique, ça réduisait le champs des dextros  et des injections d'insuline ; Et oui, maintenant, je ne peux plus me piquer ce bras là, ni prendre la tension, et il m'a aussi fallut apprendre à ne plus perdre conscience totalement, car la première chose qu'on fait à un diabétique comateux, c'est le dextro et la tension ...J'ai même une fois, au cours d'une hospitalisation, fabriquer une pancarte que j'ai coller au-dessus de mon lit, pour leur rappeller de ne pas se servir de mon bras gauche... Et j'ai toujours sur moi, une carte iindiquant le risque, pour si un pompier me prenait en charge... D'ailleurs, j'ai encore trouvé mieux, pour les surveillances de nuit (au minimum 3 fois par nuit), car j'y ai droit à chaque fois. Alors,  j'ai mis un protège pansement sur ma main... et j'entendais dans mon sommeil, l'infirmière dire  à la vue du filet : -"Ah oui, c'est vrai... l'autre main..."

http://viens.over-blog.fr


Bref, l'opération commence ... je pars au pays des merveilles ... et :


-"Je suis SAUVEE !" ce furent mes premiers mots, car aussitôt sortie un peu des vaps,  je cherche avec ma main, mon sein, il est là? Oui, je le sens, il est endolori, mais il est là...

Plus tard, je regretterai cette fausse joie, mais nous n'y sommes pas encore... le chemin est long, et quand ça commence, on ne sait jamais où ça finit, ni même si ça finira un jour....


Bref, je suis heureuse puisque on ne m'a pas enlevé le sein, il est juste balafré jusque sous le bras. Ouf!...

http://viens.over-blog.fr

 

J'ai un bon réveil et je suis très entourée.

 

Mais ensuite, il faut penser à ce qui suit et c'est reparti pour le grand manège!!!! 

On ne nous explique pas tout au départ, "on nous ménage"... Pour ma part, je pense que c'est une erreur, mais qui sait... 


Bref, 33 chimios ... et enfin arrivée à la dernière, j'ai failli partir.... 


Il a fallut me réanimer à l'hôpital (où là encore, j'ai bénéficié d'une chance incroyable, du fait que j'étais sur place), car j'étais non seulement en hypotension, mais aussi en hypothermie, enfin, j'ai failli m'éteindre pour de bon. Je me souviens d'une phrase prononcé par quelqu'un autour de moi, affairé à me faire revenir, qui avait l'air vraiment paniqué :

-"Levez lui les jambes plus haut, allez chercher une seringue  ..." et aprés le trou béant...

Franchement, faire ça à la dernière chimio, c'était trop bête de mourir maintenant,  et j'ai donc survécu...


La chimio, c'est un poison pour le crabe, mais aussi pour mon corps, je perds mes cheveux (ils sont tombés dés la deuxième semaine). J'avais une séance toute les 3 semaines...  Je deviens squelettique, ma peau tourne au verdâtre, on dirait  

The Mask "horreur". 

http://viens.over-blog.fr


Je suis épuisée et je passe mon temps au lit à essayer de me réchauffer, sauf lorsque mon homme rentre du boulot et me demande :

-"Qu'est-ce qu'on mange ce soir!" ...

Il voulait tellement faire comme si de rien n'était, qu'il en devenait méchant ;  mais je n'ai pas la force de discuter, ni de me défendre, et à mon corps défendant, je me lève,  je lui prépare et je retourne me coucher sans manger .. burk, rien que d'y penser... c'est la cata... et je me rendors ...


 avant, des la première chimio
 après avec le duvet , c'est l'anniversaire de Denis...
http://viens.over-blog.fr  http://viens.over-blog.fr

Finalement la chance me sourit, car on me place en maison de repos ... où je fais plusieurs malaises, jusqu'à me fracturer le crane... et oui vous avez bien lu!

Je n'arrive plus à trouver mon point focal, mon équilibre... mais où suis-je?(lol)

Il a fallut me faire des points. Le sang a giclé partout ... Je n'aurai pas pensé que ça saigne autant le crane ;  mais ... aïe aïe aïe ...

C'est là que le médecin responsable, décide d'autorité, que je ne dois plus me lever jusqu’à ce que ma tension ( qui tourne entre 4,5 et 5,5 les meilleurs jours) et mes forces reviennent.

Je n'en suis pas mécontente, puisque tout juste en vie... Mais quand l'infirmière vient pour me laver le lendemain matin ... j'ai mis toute ma fierté... dans ma culotte.


Ça a duré 1 mois cette affaire, 24H/24H clouée au lit et à appeler l'infirmière pour tout,  et il m'a fallut le supporter,  de me faire laver comme un bébé... à moitié morte et en plus humiliée jusqu'au bout... Ceux qui sont autour ne se rendent pas compte de ça non plus !

 

Il fallait aussi que je mange et je n'avais pas faim : on me donnait des petites briques à boire parce que de toute façon, j'avais tellement mal aux dents, et oui,  et plus du tout de salive, la bouche est  sèche comme un désert à "midi pétante".

Ceux qui connaissent l'anorexie comprendront combien il est difficile d'avaler ne serait-ce qu'un gorgée ;  je vous laisse imaginer qu'en plus, j'avais mal à toutes mes dents (probablement les gencives en feu), et que donc comment retrouver l'appétit dans ces conditions. Je suis descendu jusqu'à 32kg, je crois et après ... je ne pouvais plus me tenir sur la balance.... (pour info, par contre, je viens de prendre cette année une dizaine de kgs, et je ne me reconnais plus...)


Bref, au bout de 3 mois, d'une végétation dans une maison de repos surtout faite pour les retraités (les pauvres, peuchère). J'y ai rencontré des jolies mémée qui étaient ravies,  de m'avoir parmi elles, et qui me gatounaient ... car elles,  plus personne ne vient les voir... Ça aussi,  c'est honteux!

Moi, j'avais les soins pour me distraire...mais elles!!!

Heureusement, mes souvenirs de cette période sont restés flous .


Puis ont commencé les soucis familiaux...

Ma fille la dernière, "Mon Eolia", alors agée de 14 ans, s'est retrouvé à errer, a quitter la maison, et à quitter l'école (d'où son manque de diplôme maintenant)  et personne n'a rien pu faire pour elle... "Ils" ont tenté de me cacher les choses, mais je me suis bien rendue compte qu'elle ne venait plus me voir...  et que l'ambiance générale devait encore cacher d'autres soucis.

Denis n'a rien su faire tout seul et à fini par se faire héberger par des amis (à lui). Bref, ils criaient tous Help, reviens!

http://viens.over-blog.fr

Les jours qui ont suivi, j'ai observé tout mon monde qui s'écroulait et j'ai du choisir entre mourir sereinement là... où réagir... Je ne devais pas avoir l'air bien fraîche, car c'est à ce moment là que j'ai reçu les visites d'un tas de personne de l'association contre le cancer, des psy, assistante sociale, médecin ... Tout ça à grouillé dans ma tête plusieurs jours.

J'avais déjà trouvé la sérénité et j'aurai pu partir tranquille, mais il se passait trop de choses mauvaises dehors, et il fallait que je reprenne ma place pour débrouiller tous ces imbroglios...

"même pas tranquille pour mourir".


Finalement, ils m'ont peut-être sauvé la vie avec leurs mauvaises volontés... Le corps médical a compris qu'il fallait que je sorte ...  d'autant que je devais maintenant passer à la radiothérapie...

http://viens.over-blog.fr


Là, par contre, à part la contrainte de faire l'aller-retour tous les jours en VSL,  de quelques examens de contrôles alarmants (cancer du foi ?) je n'ai pas souffert.

J'ai eu beaucoup de chance car nombreuses sont celles qui ont eu des brûlures sérieuses et là encore ...  je ne savais pas ce qui m'attendait, et je vous en ai parlé récemment... (J'ai été brûlée "sans douleur" mais c'est irréparable et sans espoir de reconstruction).

Ça aussi c'est un choc... Avant ils me promettent tous,  monts & merveilles, mais à ce que j'ai pu voir de mes yeux, elles sont rares les femmes à poitrine normale après ?? !


La fin des rayons arrivée, on m'a vite refait un contrôle du foi et fausse alerte ça n'était que des angiomes...!  Mais je suis furieuse d'être restée si longtemps à attendre pour savoir de quoi il retournait.

La médecine n'est pas humaine, les médecins ne savent plus où donner de la tête et le reste du personnel n'a que le droit de ne rien dire....


Enfin, je revoie mon oncologue après la radiothérapie qui me prescrit les examens de contrôle à faire au plus vite et un médicament, le tamoxifène pour une durée de 5 ans.

C'est un traitement hormonal qui freine la récidive, assèche toutes les muqueuses, œil, bouche, vagin, il tue la libido et en plus il fait monter le diabète.

(Mais là encore, et depuis,  j'ai appris, que c'était les répercutions de la chimio et que j'ai développé un syndrome de "gougeron" ou quelque chose comme ça.. de toute façon, c'est inguérissable, puisque pas reconnu par la médecine actuelle - maladie auto-immune - à ajouter à la grande liste).


Bref, 5 ans de galère en perspective, car mon compagnon commence à en avoir assez de cette "malade" qui en plus ne peut pas faire l’amour ! Et oui, j'ai fait mon malheur toute seule... Il aurait fallu que je continue à écarter les cuisse et saigner en silence... 

Quand je pense qu'il a faillit m'épouser... et d'ailleurs après, on n'en a plus jamais reparlé, sauf sur son lit de mort... mais c'était trop tard, je n'allais pas me faire veuve en plus!


Et c'est là que j'ai commencé à crier VICTOIRE :

http://viens.over-blog.frMais je n'ai pas supporté le Tamoxifène, ni les 4 autres traitements un peu moins forts... Denis est DCD, famine, restriction... et  la galère continue.....


Je vous raconterai, peut-être, la suite dans un prochain article,  car là, c'est un peu lourd ... Et je vous remercie d'avoir eu le courage, ... que dis-je, la ténacité,  de me lire jusqu'à la fin...


Je dédie particulièrement, cet article  à toutes mes copines du forum doctissimo : "KOKE", "CALAMITY", "ERIMA", "PEPITE", "TAMMY", "KEKI," "JONQUILLETTE", etc...

COURAGE LES FILLES, ON LE VAINCRA !!!!

Ainsi qu'à tous(tes) les autres "anonymes" qui ont eu, ont, ou se sentent concerné(e)s par cette maladie sur Over-blog et autres !

http://viens.over-blog.fr


En principe, je ne reste qu'une journée à l'hosto... Alors à trés vite j'espère!

 

Mais n'oublions pas l'expérience que nous avons entamée ensemble, afin d'observer de plus prés le partenariat.


Je précise (pour ma copine, que ça n'est pas un jeu, c'est une étude approfondie que nous menons ensemble pour comprendre le pourquoi  de nos revenus si bas et leur calculs.

Donc voici, ci-dessous, les premières apparitions de résultats qui datent du 6 octobre au soir...


La première concerne les publicités graphiques avec donc ce CPM intrigant, dont personne ne connait le fonctionnement :

http://viens.over-blog.fr

Et la seconde, montre le mouvement des liens graphiques, sur lesquels je pensais qu'il y avait beaucoup plus de clics, au vu de nombre de visiteurs en constante augmentation... :

http://viens.over-blog.fr

http://viens.over-blog.fr

 

 

 

Repost 0
Published by VIENS cz Daninoune - dans cancer
commenter cet article
27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 00:00

Dernier épisode hospitalisation!

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/27//100727034505997426472360.gif

 

 

J'y reviens, car ça me fait du bien de partager cet énorme poids ...et j'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur.

 

Je sais parfaitement que d'autres vivent aussi ces épreuves... mais ici, c'est chez moi (lol). Et je vous la fait courte...

 

 

 

La journée qui a suivi était sans aucun examen, donc j'ai digéré (enfin presque). J'ai fait copine-copine avec ma voisine, qui s'en va demain...

Et donc... ce fameux lendemain était à nouveau une journée hyper-chargée.

 

Le matin, à jeun, écographie abdominale... Elle hésite, trifouille, ne dit mot, mais il y a quelque chose de plus sur le foi...Y en avait 2, et maintenant 3... et il n'a pas la même "tête" que les deux autres...

 

Ensuite, mammographie et IRM des seins... clichés,  et départ pour l'injection en médecine nucléaire. Puis retour pour la consultation suivant l'IRM (la traduction)

 

Pas le temps de respirer et c'est peut-être mieux ainsi, car la suite est difficile à gérer...

En tout cas,  j'ai du leur faire pitié, ils se sont occupés de moi, comme si j'étais une petite fille de porceleine appeurée.... trés avenants.

Ils connaissaient tous,  mon programme de la matinée, et les services se touchant, ils s'organisent pour que je n'ai pas de temps d'attente, entre chaque examens...

 

Donc, ils s'occupent de moi, et me ramènent où j'ai passé l'IRM, pour voir le médecin et son diagnostic... J'aurai mieux fait d'aller fumer un clop, tiens!

Mais bon, j'y suis et j'ouvre grandes mes oreilles.

C'est une femme et elle me dit :

-"Bon, alors le sein gauche, c'était difficile à voir avec les cicatrisations, mais soyez rassurée, il n'y a rien..."

J'allais me ramollir (me détendre), mais au timbre de sa voix,  je comprends qu'il y a une surprise au bout, et je la laisse s'exprimer.

 

Elle rajoute un petit barratin de complaisance," ils ont tous étudié un peu la psychologie, et elle reprend" :..

Allez, Attrappez le pompom !!!http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/27//100727043337997426472529.gif

 

-"Par contre le sein droit, il semblerait qu'il y ait à nouveau quelque chose, derrière le mamelon... mais tout petit, moins de 5 millimètres...."

Aussitôt, je lui demande :

-"mais vous ne pensez pas que c'est l'ancien qui n'est pas parti?"

-"Je ne sais pas, mais ne vous inquiètez pas, je ne vais pas vous "charcuter" maintenant.... on y regardera d'ici 6 mois, on a le temps...."

 

Les bras m'en tombe... mon coeur commence à s'emballer, alors discrètement, je fais des respirations, pour ne pas lui montrer ma "colère", mais les larmes me montent aux yeux et ça ne lui échappe pas.

...Je me souviens... je me rappelle....

Ah non, plus jamais ça !!!

 en pleine chimio

 

Mais ils ont l'habitude ces gens là....

 

Sur ce, je m'en vais passer mon scanner ... Injection, ne bougez plus, ça va être un peu long.. on me met un casque (mais sans musique), pour me protéger de ce bruit ....

Bref, au bout d'un long moment :

-"Ca y est, c'est fini, on fera parvenir les résultat dans le service...."

Bon, j'accepte, car je sais qu'il faut qu'ils étudient la question de plus prés.

 

Et me voilà repartie en médecine nucléaire, maintenant que le produit à fait son effet... une grande salle, je connais déjà, un personnel super sympa... mais je repars sans résultat, si ça n'est :

-"apparemment, vous n'avez rien, mais on vous enverra les résultats dans le service... et de deux....

 

Je n'y tiens plus, et je me sauve à l'extérieur allumer ma clope... ouf, ça fait du bien!

Puis penaude, perplexe, je retourne à ma chambre.

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/27//100727044055997426472558.gif

Comme je m'y attendais un peu, les résultats, tous les résultats, se font  attendre, presque 48 heures... mais ça valait le coup d'attendre... car ça n'était pas pour rien (lol vert).

 

L'interne de service que je harcelais régulièrement de mes  :

-"Alors?..." arrive dans ma chambre, en douceur, à pas de velour, me sourit et commence.

-"Bien, alors, .......".

 

Je vous le fait bref :

J'ai quelque chose sur le sein droit, mais ça je l'avais compris, puis j'en ai  un autre sur le foi, et.... encore un autre sur le poumon droit!!!

 

Inutile de vous décrire ce qui se passe dans ma tête... le brouillard, la rage, voir même un peu d'incompréhension, car je ne vous ai pas raconté ce qu'ils me font par derrière, en douce....

Ils m'ont sevré brutalement de la morphine, mais en remplacement, ils m'assomment, donc mes réflexes ne sont (heureusement pour eux) pas ce qu'ils auraient pu être...

Elle conclue en me disant qu'elle organise donc, une nouvelle hospitalisation pour dans 3 mois, pour les vérifications d'usage... (no comment).

 

D'autres examens suivront, d'autres voisines viendront... Chic des nouvelles copines... mais rien n'y fait !

Le coeur n'y est pas trop, alors je me sers de ce qui m'a toujours été utile et facile à faire :

"j'oublie tout"...  et rien à faire du tout, j'm'envoie en l'air, folie légère... là là là là...." Heu... pas jusqu'à la, mais je fais l'autruche.

 

Vient le jour de la sortie, vite j'appelle Moyra pour lui annoncer ma sortie imminente et c'est là qu'elle m'annonce le décé de Lulu, l'épouse de notre Kasimir... Décidemment, le temps n'est pas à la joie...

 

Voilà, vous savez tout.

J'attend que le service passe les Staff et autres, et qu'ils m'appellent pour convenir de la prochaine date.

Et en attendant, je m'occuppe, je ris, je parle,  je rumine...et même je drague (je me suis inscrite sur un site de rencontre et qu'est-ce que ça fait du bien de s'entendre complimenter ...)

 

Et heureusement que j'ai fait ce rêve qui a allégé le poids qui pèse sur mon avenir incertain.

J'en ai reçu par émail, la traduction .

 

La suite à dans 3 mois?!

http://nsm03.casimages.com/img/2010/06/20//100620030634997426260080.gif

PS :

Pour revenir au premier épisode, Clic ICI, Merci!

Repost 0
Published by VIENS cz Daninoune - dans cancer
commenter cet article
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 00:00

Et oui, nous allons maintenant attaquer la déferlante de mauvaises nouvelles...

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/09//100709053453997426375639.gif

Mais avant, encore une nouvelle réjouissante :

Le rendez-vous de ma petite fille Angie s'est déroulé à la perfection et Angie est contente, car il lui a changé ses insulines, et elle pourra désormais faire la grasse matinée (plus obligée de se reveiller de bonne heure le matin pour déjeuner et faire ses piqueres). Elle est déjà surexitée (lol) et ma fille Adeline est ravie, car le Professeur lui a proposé de correspondre par émail (comme pour moi), et qu'il la guidera dans l'équilibre de sa fille.... Elle avait tant de problème, avant avec l'ancien médecin qui était (je vous le donne en Mille) un urologue... Et oui, avant Angie faisait partie de l'unité pédiatrique de l'hôpital juste à côté Arnaud de Villeneuve et ne pouvait obtenir toutes les infos et bon traitement de mon service à moi....Tous les enfants diabétiques étaient obligé de subir l'épreuve du n'importe quoi....

Bref, A ce jour, Angie, qui n'a que 7 ans, dévore et peut enfin manger à sa faim, et dormir tout son saoul... Elle revit!Et mon plaisir à ce moment est immense, car malgré son jeune âge, elle souffrait et complexait d'être diabétique, et surtout par rapport à la scolarité (car même de nos jours, il est vraiment difficile de faire accepter cet handicap, qui en est un, je vous l'affirme lorsque l'on doit la confier à l'école).....

Une photo de son anniversaire des 7 ans, avec presque toute sa classe.....

http://sd-1.archive-host.com/membres/up/133917233040018234/PHOTOS/angie_et_ses_copains.jpg

 

Bon, je les quitte avec l'assurance qu'elles ont vécu toutes les deux, un super moment.

Me revoici rentrée au bercaïl, en endocrinologie, où je leur dépose les résultat du rendez-vous ophtalmo et je retrouve ma voisine avec laquelle nous avons entre-temps liée amitié. Imposante avec ses 132 kg, mais super sympa!

Le repas de midi nous est servi, et je ronge mon frein en attendant le rendez-vous oncologique à Val d'Aurelle, où je vais retrouver mon chirurgien....

A 16 h45 on vient me chercher pour être là-bas à 17 h30. Là aussi, je connais bien, car mes deux précédent cancers ont été traité là, chimio et radiothérapie....

Je patiente... un temps infini... Tout le monde râle, ils ont un énorme retard, et finalement à 18 h30, c'est mon tour.

Il est toujours aussi beau cet homme, un vrai top-model, mais le charme tombe vite quand il observe mes seins...

-"Je suis désolée Madame Viens, mais votre peau à été détruite par les rayons, regardez cette marque violette... ????"

C'est vrai que depuis quelques semaines seulement, mon seins gauche a pris de la couleur et dans le violet s'il vous plait!

-"mais...?" les mots me manquent pour poser des tas de questions quant à ce qu'on m'avait assurer par le passé.... que je retrouverai des seins à peu prés normaux....

-"Vous ne pourrez plus cicatriser, et on ne pourra plus vous faire de radiothérapie en cas de besoin... il faudra trouver autre chose... je vous le ferai si vous insistez, mais vous prendrez un énorme risque que le sein soit encore plus laid.... Votre peau a été destructurée, il ne faut plus y toucher...."

mes jambes se ramollissent, plus jamais je n'aurai 2 seins, même petits, je m'en moque, mais des seins vrais.... Comment trouver un amoureux, si je ne peux même plus me servir de mon corps? Comment accepter de perdre ma féminité?... les larmes me montent et il les voit, et je vois que dans ses yeux l'humidité arrive et ça je ne peux le surpporter....et de ma bouche sort :

-"Bon, ne vous inquiétez pas, je ne commettrez pas l'irréparable et je vais apprendre à accepter la situation, je ne serai plus jamais "femme"....!

Il sourit, me tend la main et va retrouver son prochain patient.

Voilà... mes espoirs sont à mettre au panier... plus jamais femme ;  j'avais mis toute ma féminité en eux dont j'étais si fière... J'ai eu 4 enfants, et j'ai réussi à garder une jolie poitrine, sensuelle... 95 C!

Et voilà qu'aujourd'hui tous mes espoirs de me retrouver s'évanouissent si brutalement...

L'acceptation d'une tranche de vie terminée et avancer vers la fin, sans plus jamais de bien-être malgré cet optimisme inconscient dont je suis imprégniée...

La douleur est en moi ...

il faut que je la digère... mais en aurai-je le temps ?

La suite au prochain article, car là, je commence à avoir du mal à exprimer tout ce que j'ai vécu en si peu de temps....

 

Certain d'entre-vous diront :

-"mais que d'histoire pour des seins..." et ils ont raison en partie, mais la suite va amplifier la dureté de ce qui m'arrive et je vous assure de la véracité de tout ce que je vous raconte.

Et comme dirait mon amie Marithé, je pourrai facilement faire un livre de cette aventure, mais....je ne pense pas avoir les compétences d'un écrivain digne de ce nom....

Alors au prochain épisode et un immense Merci à tous ceux qui me soutiennent!

http://sd-1.archive-host.com/membres/up/133917233040018234/PHOTOS/le_meilleur_moment_de_ma_vie.jpg

Cette photo précède mon épisode cancers....

 

PS :

Pour lire la suite, Clic ICI, Merci!

 

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/09//100709053453997426375639.gif

Repost 0
Published by VIENS cz Daninoune - dans cancer
commenter cet article
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 00:00

Je vous fais un peu languir, mais il fait si chaud... Et comme dirait certains : il fait trop chaud pour travailler!

Alors pour revenir à nos moutons....http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/13//100713040743997426395481.gif

Rendez-vous ophtalmo  à 8 H45. à l'hôpital Guy de Chauliac.

Et j'espère rentrer de bonne heure car ma fille Adeline a rendez vous avec le diabétologue à 10 H30 pour ma petite fille Angie.

Je vais vite fumer une clope en bas (il faut faire au moins 1 km à pieds pour retourner à l'entrée), ce que je fais "fissa", car les infirmières m'avertissent que les brancardiers ne sont pas commodes... et j'y vais tout de même, crapauter à toute vitesse pour ne pas manquer le rendez-vous.

A peine remontée dans le couloir, je vois mon brancardier qui m'attend avec un fauteuil et les infirmières qui se précipitent en me priant de faire vite et là, je n'ai pu m'empêcher de vociférer en regardant droit dans les yeux ce "charmant" monsieur (grisonnant à souhait) :

-Hello, je ne suis pas de la viande, je suis une patiente et un être humain ; et si pression il y a, dites le à votre employeur, je n'y suis pour rien..."

Il sourit, m'embarque, et le trajet se passe le mieux du monde ; nous avons discuter de tout et de rien, il était super sympa.

Nous arrivons donc dans le fameux service dont je redoute les attentes interminables. J'y viens depuis plus de vingt ans, et il m'est arrivé d'avoir un rendez-vous de bonne heure le matin et de ne ressortir qu'à 15 h00 de l'aprés-midi.... donc à l'avance je piétinne d'impatience... Le brancardier me dit :

-"peut-être à plus tard, sinon, vous allez à ....",  un endroit spécial, me dit-il et vous pourrez ainsi fumer en attendant votre chauffeur!

-"ok, je retiend..."! A ce moment là, nous ne savions ni l'un ni l'autre que nous allions nous revoir pour ma sortie (lol)

On m'invite à patienter dans la salle d'attente et au début je suis toute seule, j'ai l'impression de rêver, ça va aller vite?

Puis peu à peu quelques personnes rentrent en disant un tout petit bonjour et voyant que ça s'éternise un peu, je vais vers le bureau des infirmières pour demander :

-"Bonjour Mesdame, pensez-vous que l'attente sera longue... car je voudrais en profiter pour aller fumer une cigarette?"

-"Oui ,oui, allez-y et venez me prévenir quand vous revenez..."

Génial, je ne me le fait pas dire 2 fois, j'ai la hantise d'attendre, je l'ai trop fait et je descend dans le parc rapido fumer ma clope et qu'est-ce qu'elle est bonne celle là, je suis dans le parc, la nature est si agréable le matin de "bonheur"...

Mais je ne m'attarde pas et je remonte en n'oubliant pas de prévenir l'infirmière si aimable.

-"Ah, merci Madame de m'avoir prévenue..."

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/13//100713040420997426395463.gif

Et je retourne dans la salle d'attente...

La fameuse infirmière passe devant la salle, jette un oeil dans la pièce   me sourit, et repasse pour regagner son bureau pensai-je... Mais non, en fait elle m'a prise en sympathie, et l'interne de service vient me chercher.

Quelle n'est pas ma surprise car on m'avait assurée que j'aurais à faire au même docteur, avec un nom à coucher dehors, que j'ai pour ma part trés bien retenu car de consonnance Allemande et un prénom que j'affectionne particulièrement, tout comme Sissi "Franz". Je l'ai un jour présenté à ma fille ainée, et nous avions bien rit ensemble...

Je pose donc la question à ce jeune homme, qui m'écarte les yeux, me mets des gouttes, me demande de lire les fameuses lettres, et il m'annonce que Franz est parti à ... j'ai complètement oublié l'endroit où il se trouve maintenant, mais je sais que j'ai peu de chance de le revoir un jour, car c'est du coté de Lilles

 

Pourtant je lui dois la vue, car, aprés quelques photos de mes yeux, ce jeune garçon me dit tout de go ;

-"tout va bien, mais pensez à revenir tous les 6 mois."

J'en reste baba, c'est bien la première fois que mes yeux n'ont subit aucun dommage....

Il faut dire que juste avant ma première chimiothérapie, j'avais subit 2 mois de laser hebdomadaires et qu'à la fin, le fameux docteur Franz, m'avait annoncé :

-"Je pense que l'on a sauvé vos yeux, si vous faites attention, vous ne risquez plus la cécité..." Je l'entends encore mon doux prince...Et ma rétinopathie a baissé les bras (lol)... et d'une!

Bon, revenons à mon récit.

En plus il est bonne heure et si je repars vite, j'ai des chances de retrouver Adeline et Angie à leur rendez vous...

Donc je descend et sort pour me rendre à l'endroit "secret", où effectivement, j'ai le temps d'allumer une clope, malgrés mes pupilles dilatées, je parviens à trouver le bon chauffeur qui m'embarque pour retourner à lapeyronie. Je regarde  l'heure qu'il est,  presque 10 H30, je pense que je vais être un peu à la bourre, donc j'appelle ma fille qui me dit:

-"ne t'en fais pas, il a du retard".

Et j'arrive donc dans les temps,  juste en même temps que le professeur, c'est super génial.

Nous rentrons dans le bureau toutes les 3 accompagnées de ce Monsieur Professeur, que j'ai connu alors qu'il n'était encore qu'interne... ça fait un baïl. Et il a toute ma confiance en ce qui concerne mon diabète, et il m'a permis aussi d'être prise rapidement dans les services concernés lors de mon premier cancer. Je me le garde celui-là (lol)!

Il fait partie de l'équipe qui a inventé le pancréas artificiel, et je suis sur sa liste, si un jour c'est viable....

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/13//100713035845997426395429.jpg

Bon, je me rend compte que je m'étale, je tchache et que peut-être ça fait long... Alors.... oui, j'arrête là cet épisode, car en plus il se termine sur une note gaie!

A bientôt mes amis!

 

Oups, PS : avez-vous noté l'info :

Le taux du Livret A remontera à 1,75% le 1er août

Quand j'ai ouvert le mien, le taux était à 7,5, alors franchement, là c'est du foutage de gueule, non ?

Bon cette fois-ci, j'arrête pour de bon...

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/09//100709053453997426375639.gif

PS :

Les suites de cette aventure, Clic ICI, Merci!

Repost 0
Published by VIENS cz Daninoune - dans cancer
commenter cet article
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 15:10

Et voici maintenant, le récit de mon arrivée à l'hôpital, chambre 402... Je mets le numéro car il y a des numérologues parmis mes amis...

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/09//100709053453997426375639.gif

 

Pour commencer, je suis partie avec le VSL qui est venu me chercher, et comme d'habitude, j'ai fait l'objet d'un relais et échange de voiture et de chauffeur à mi-chemin... (Ceux qui connaissent comprendrons l'allusion).

 

Je me retrouve donc dans un nouveau véhicule et un nouveau chauffeur (que je croyais à la retraite) et qui est toujours là. Sa façon de conduire est trés désagréable, il accellère et freine tous les 5 mètres, et je commence à avoir des nausées...

Il faudra que je pense à téléphoner au chef, pour mon retour, afin de lui rappeler que je n'ai jamais pu supporter ce chauffeur. Il y a deux ans que je n'étais plus sortie en VSL, et rien n'a changé, sinon le nombre de voiture qu'ils possèdent (lol). Ils sont trés compétents et leur affaire tourne à plein régime du 1er janvier au 31 décembre...

 

Bref, nous arrivons, il pose ma valise dans le hall prés des entrées où il faut prendre un ticket, attendre et se faire faire les étiquettes, et il s'en va...

Quel muffle, il aurait pu rester pour porter ma valise jusqu'à la chambre. Décidemment je ne l'aime pas, d'autant que nous avons un passif tous les deux, mais je me contrôle et ne dit mot... oralement.

Bon, je suis "costaude" et dés que l'on m'a remis ma feuille d'étiquettes, je m'en vais vers ma chambre au deuxième étage, avec ascenseurs,  je vous rassure.

Essouflée, j'arrive au bureau des infirmières qui me reconnaissent (il y a si longtemps que je fréquente ce service endocrinologie") et me disent :

-"Bonjour Mme Viens, que cherchez vous, on ne vous attendait pas...."

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/09//100709051753997426375566.gif

Et là mon coeur s'emballe et je leur explique que j'ai pris le rendez-vous directement avec le Professeur...  on se rassure... je me suis trompé d'aile, et je repars dans le service d'en face... Il fait chaud et c'est épuisant de trainer ma valise que j'ai remplis à ras-bord et qui est presque plus lourde que moi (lol).

J'arrive enfin dans le "bon service" où l'on m'indique ma chambre... il y a déjà quelqu'un qui a le lit fenêtre (trop tard pour moi), je prend donc le lit côté porte.

 

Aussitôt, le défilé des interrogatoires commence : infirmière, interne, élève qui vient me vérifier les battements du coeur avec sa petite machine et ses électrodes, la diététicienne qui veut savoir ce que je n'aime pas... et on arrive trés vite au repas du soir...toujours les fameuses barquette sous plastique, avec date, poids, contenant... c'est le régime obligatoire, donc je râle pour la forme et je me jette sur le tout.

Ma voisine a une grosse voix et a un aspect trés imposant 132kg. On fait un peu connaissance, puisqu'elle a tout entendu des interrogatoires précédentes (l'hosto n'est pas un lieu de discrétion).

Heureusement, j'étais allé prendre l'abonnement télé, avec casque particulier, car elle n'aime pas ça et roumègue un peu, et du coup elle branche son appareil respiratoire de survie. Vous connaissez ? C'est pour éviter les apnées du sommeil. Mais ça fait un boucan incroyable et même avec le casque sur les oreilles, je l'entends... Commence maintenant les allées et venues des infirmières de nuit : toutes les deux heures, elles passent nous faire un dextro (avec une petite aiguille, on pique le bout du doigt pour obtenir une goutte de sang et évaluer le taux de sucre dans le sang).

Inutile de vous dire que le matin, j'étais épuisée par si peu de sommeil...

Et  ce d'autant que la journée s'annonce chargée. Deux rendez-vous trés importants, l'ophtalmologie en matinée et l'oncologie en fin d'aprés -midi.

La suite au prochain article.... et

merci pour votre compassion et votre fidélité!

Pour lire la suite, un Clkic ICI, Merci!

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/09//100709053453997426375639.gif

Repost 0
Published by VIENS cz Daninoune - dans cancer
commenter cet article
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 00:00

La news du jour....

http://sd-1.archive-host.com/membres/up/133917233040018234/DECO/bordure_crochet1.gif

Coucou.... je suis revindu (lol)

Et oui, ça y est, me voilou de retour à la maison depuis

lundi 05 juillet, en après-midi....

Quel bonheur, quelle joie de retrouver son chez soi.

Mais quelle tristesse lorsque j'ai appris ce qui arrivait à Kasimir notre ami, le jour de ma sortie...

Allez le soutenir, si cela n'est pas encore fait, en cliquant ICI, merci.

Kasimir nous t'aimons!

http://sd-1.archive-host.com/membres/up/133917233040018234/DECO/10md47rv.gif

 

Alors maintenant que les embrassades, les bisous et les serrements de pinces sont faits, voici en résumé, tout ce que j'ai vécu durant ces 2 longues semaines.

Il est évidant que je ne vous raconterai pas tout, en un seul article, tant il s'en est passé ; mais sachez, que quoi qu'il arrive, je suis reconvoquée à l'hôpital de Lapeyronie, d'ici 3 mois... vous comprenez aisément qu'il y a 1, voire à ma connaissance, 3 gros soucis ou "tumeurs"...

 

Et oui, le crabe ne baisse jamais les bras.... me reste à prier, à positiver et à profiter au mieux de la période, car après, qui sait où je serai...

http://sd-1.archive-host.com/membres/up/133917233040018234/SANTE/memee-horloge.gif 

Ce séjour au centre hospitalier était prévu depuis quelques semaines, face à mes douleurs grandissantes, à la grosse fatigue,  à mon diabète complétement déséquilibré, et aussi pour me désintoxiquer de la morphine que je prends depuis presque 12 années.... ça fait un baïl...

 

Oui... je sais... ça fait court comme introduction, mais je fais de nombreux malaises hypoglicémiques, ce qui est normal, du fait que tous mes traitements ont changé, et que je viens à peine de rentrer .

Je vais beaucoup mieux, mais je n'ai pas changé....

Il me faudrait agir avec tempérance et...  ce n'est pas dans mes gènes ;

je continue à "tout ou rien"...

D'ailleurs, je vais vous faire sourire :

j'ai déjà des courbatures, par rapports à tout ce que j'ai fait depuis mon retour (mdr).

 

Voilà, j'arrête là mon petit laïus, et je reviens vite vous raconter la suite !

Pour voir la suite Hôpital arrivée dans le service Clic ICI, merci!...

http://sd-1.archive-host.com/membres/up/133917233040018234/DECO/bordure-crochet2.gif

Repost 0
Published by VIENS cz daninoune - dans cancer
commenter cet article

En cliquant sur le drapeau du pays,
vous pouvez traduire mon blog dans la langue qu'il vous plait! 
http://translate.google.fr/translate?u=http%3A%2F%2Fviens.over-blog.fr/&hl=EN&ie=UTFAngleterre http://translate.google.fr/translate?u=http%3A%2F%2Fviens.over-blog.fr/&hl=DE&ie=UTFAllemagne http://translate.google.fr/translate?u=http%3A%2F%2Fviens.over-blog.fr/&hl=IT&ie=UTFItalie http://translate.google.fr/translate?u=http%3A%2F%2Fviens.over-blog.fr/&hl=ES&ie=UTFEspagne

 

 

Image tranformée en horloge calendrier par : http://pilarcita.over-blog.com/ .... Merci!

Allez voir Nettoue qui nous en raconte une belle à savoir!